Solutions de Smart Lighting

27/03/2019

Eclairage adaptatif synchronisé

Objectif : sécuriser les voies de passage

Sécuriser une voie de passage en utilisant l’énergie lumineuse exclusivement où et quand elle est nécessaire à cette fonction.

Solution traditionnelle

Raccordée ou autonome, l’intensité lumineuse est fixée en fonction de l’heure pour avoir un éclairage maximal pendant les horaires de passage et une puissance réduite au milieu de la nuit.

Problématique

Des plages horaires pendant les périodes de passage supposées sont éclairées alors qu’aucun passage ne s’y produit. Il en résulte une dépense énergétique inutile.

Solution traditionnelle : la variation d’intensité lumineuse établie sur tranche horaire est complétée par de la détection de présence qui permet d’allumer ou d’augmenter la puissance dès qu’un piéton ou un véhicule entre dans la zone d’éclairement.

La solution d’éclairage adaptatif de Sunna Design

En complément de ces deux comportements d’amélioration, Sunna Design propose de mettre ses lampadaires autonomes et intelligents en réseau pour faire réagir leur optimisation énergétique au-delà du point de détection.

Les lampadaires sont ainsi configurés au sein d’une association où chaque membre informe le reste du groupe du comportement à adopter des détections d’un passage. La pénétration dans une zone de détection ou le long d’une voie est par conséquent réactif à la vitesse constatée du passage. En fonction de la vitesse de transit, les lampadaires seront synchronisés pour accompagner le passager sur la zone de détection, avant son arrivée sous le lampadaire et par temporisation après avoir quitté la zone de détection.

Les lampadaires étant reliés entre eux par une liaison radio locale, l’intelligence embarquée dans chacun d’eux fonctionnera en toute autonomie sans instruction externe à recevoir d’un concentrateur, donc indépendant d’une panne extérieure.

Leur configuration en réseau maillé à partir d’un point quelconque du groupe défini, permet de redimensionner le réseau à volonté. Cette même configuration permet d’assurer une redondance du signal de synchronisation, même en cas d’accident le long d’une voie. Le réseau recréant ses liaisons lui-même.

Alimentation énergétique hybride

Objectif

L’objectif d’une alimentation énergétique hybride est de réduire au minimum la facture énergétique de lampadaires raccordés, nouveaux ou obsolètes, et sécuriser leurs fonctions.

Aujourd’hui, la solution traditionnelle est d’effectuer un « relamping » avec l’implantation de lanterne led, recharger une batterie sur le réseau, basculer sur de l’éclairage solaire autonome.

Problématique

Même équipé de lanterne Led dont la puissance est réduite, un câblage vieillissant va demander à moyen terme une rénovation coûteuse du réseau pour maintenir la continuité de service. L’installation de batterie de sauvegarde est onéreuse, peu utilisée et sans impact sur le coût énergétique. Les candélabres solaires s’affranchissent du réseau mais demandent un dimensionnement du système calculé sur la période la plus défavorable de l’année, donc affectant son coût notamment dans des latitudes du nord de la France.

Solution d’alimentation énergétique hybride de Sunna Design

Pour pouvoir combiner une continuité de service et efficience énergétique, Sunna Design propose d’alimenter ses lampadaires autonomes selon deux modes alternatifs. Le solaire pour la grande majorité du temps, le réseau existant uniquement lorsque le système atteint un niveau de charge basse des batteries ne permettant plus d’assurer le service en autonomie complète. Cette combinaison unique offre la meilleure solution basse énergie / service d’éclairage en inversant la logique traditionnelle de sauvegarde des installations.

L’alimentation temporaire par le réseau est effectuée par un câblage direct des led du système autonome, après information d’insuffisance potentielle des batteries. Donc, par bascule immédiate de l’alimentation sans rupture de service d’éclairage ni attente de recharge de la batterie par le réseau qui induit une réduction d’intensité lumineuse et un vieillissement prématuré des batteries.

Le dimensionnement de l’architecture solaire est calculé pour assurer une autonomie énergétique jusqu’à 95% du temps, les 5% restant étant affectés à de l’alimentation lors des quelques jours d’hiver quand l’irradiation solaire est au plus bas. Le bilan énergétique résultant sera donc très proche d’une installation 100% autonome, permettant de prolonger la vie du réseau existant même obsolète, bien au-delà d’un cas de « relamping ».

Bien que ne représentant que 5% du temps, le dimensionnement de l’architecture autonome sur cette seule période peut représenter jusqu’à 50% du coût d’un système. Le passage en alimentation énergétique hybride permet de réduire significativement le coût d’une installation solaire, pour présenter un coût global d’acquisition, à termes, inférieur à du « relamping ».